samedi 8 septembre 2012

Barricades

Un regard, un sourire, un mot bien placé et tout devient facile...

La "superwoman" qui se prend pour une autre, fait bien attention de placer ses pions. Elle se la joue, s'en fait accroire, se convainc presque. Elle prends soin d'empiler chacune des briques de sa vie pour former ce mur autour d'elle. Parce que c'est de même, parce que sinon, elle perd le contrôle.
 
Ces mots qui la blessent. Ces gestes espérés qui n'arrivent pas. Elle les écarte les uns après les autres lorsqu'elle goûte l'amertume poindre à ses lèvres, lorsqu'un mystérieux nuage de brume visite ses yeux. Elle les pousse le plus loin possible de son coeur dans le but utopique de devenir encore plus forte, plus solide.
 
"L'amour, c'est pour les autres. Je prendrai le bateau suivant." Elle se le répète tel le refrain d'une chanson et continue de sourire sans pourtant être vraiment heureuse.
 
Elle fait pitié dans son costume de héros "has been"...