samedi 8 septembre 2012

Barricades

Un regard, un sourire, un mot bien placé et tout devient facile...

La "superwoman" qui se prend pour une autre, fait bien attention de placer ses pions. Elle se la joue, s'en fait accroire, se convainc presque. Elle prends soin d'empiler chacune des briques de sa vie pour former ce mur autour d'elle. Parce que c'est de même, parce que sinon, elle perd le contrôle.
 
Ces mots qui la blessent. Ces gestes espérés qui n'arrivent pas. Elle les écarte les uns après les autres lorsqu'elle goûte l'amertume poindre à ses lèvres, lorsqu'un mystérieux nuage de brume visite ses yeux. Elle les pousse le plus loin possible de son coeur dans le but utopique de devenir encore plus forte, plus solide.
 
"L'amour, c'est pour les autres. Je prendrai le bateau suivant." Elle se le répète tel le refrain d'une chanson et continue de sourire sans pourtant être vraiment heureuse.
 
Elle fait pitié dans son costume de héros "has been"...
 
 
 
 

4 commentaires:

  1. Très beau, très triste!

    Le poisson

    RépondreSupprimer
  2. en effet, il est triste ce billet...

    RépondreSupprimer
  3. L'amour, c'est pour chacun de nous!
    Il s'agit simplement de ne pas avoir peur de le saisir au vol!
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  4. En amour Catherine c'est ce qui est merveilleux de ne pas avoir le contrôle, pour une fois dans la vie on peut se laisser aller et se faire bercer par un tas de surprises qui conduisent à une panoplies d’émotions..., justement ce qui fait que la vie est belle, les émotions.
    L'Amour il faut le laisser venir et le vivre, c'est un besoin vital, essentiel à la vie. Ce boycotter n'est pas nécessaire les autres s'en occupe assez bien pour nous même. Aime toi toi et tout va bien aller. Regarde autour de toi, ils sont plein à t'aimer pour ce que tu es et ce que tu nous apportes à tous.
    Cincin

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires et n'oubliez pas de me laisser un indice sur votre identité (initiales, surnom, "inside"...)