mardi 19 février 2013

Mettre en joue

J'ai la romance en mal de toi, de ta peau qui goûte le sel, de ton parfum aux épices douces
T'es dans ma tête même quand je ferme les yeux pour enfin éteindre les lumières
J'sais plus quoi faire à part attendre un signe, à part t'attendre et ne plus bouger.

Le plus beau voyage est dans mon ventre, entre tes élans et les miens
Écris-moi l'amour, et crie mon amour

C'est comme si tu m'avais chuchoté "freeze" et que tu m'avais laissée en plan
Avec un "gun" sur la tempe droite et un baiser sur la joue gauche
Un vague souvenir de tes yeux sombres qui salivent de désir
Et d'une bouche pleine et rieuse à temps partiel

Le plus beau voyage est dans tes mains, entre tes élans et les miens
Écris-moi l'amour, et crie mon amour

Ce n'était pas toi, ni lui, ni l'autre
Est-ce que ce sera celui-là ou bien celui-ci
Tu te caches bien loin, je me sens déjà veuve
P't'être que t'es mort avant ton temps

Le plus beau voyage sera demain, entre tes élans et les miens
Écris-moi l'amour, et crie mon amour




6 commentaires:

  1. Wow, où est-il ce prince, sort de ton ombre toi l'inconnu, quelqu'un t'attend sur le chemin des détours

    RépondreSupprimer
  2. L’écrin où placer tout ce qui est impossible
    Offrir le tout, et espérer ne pas rater la cible

    Le cours de danse des aurores boréales
    La base de la vague qui brise le rivage
    La toile avant l’inspiration des images
    Le cours de danse des aurores boréales

    Le bruit du silence lorsqu’il se casse
    Le grain de sable qui a créé la plage
    L’impulsion qui devance le courage
    Le bruit du silence lorsqu’il se casse

    L’écrin où placer tout ce qui est impossible
    Offrir le tout, et espérer ne pas rater la cible

    L’énergie qui prépare l’orage
    La main qui sauve du naufrage
    Le S.O.S. qui écrit le message
    L’énergie qui prépare l’orage

    Un mouvement de l’immobile
    La première goutte d’un nuage
    L’illusion d’où naît le mirage
    Un mouvement de l’immobile
    L’écrin où placer tout ce qui est impossible
    Offrir le tout, et espérer ne pas rater la cible

    Un interrupteur pour le ciel
    Un mot plus juste que belle
    L’allumage d’une étincelle
    Un interrupteur pour le ciel

    Le début de l’éternité
    La source d’un soupir
    L’origine d’un sourire
    Le début de l’éternité

    Un écrin où placer tout ce qui est impossible
    T’offrir le tout, et espérer ne pas rater la cible...

    RépondreSupprimer
  3. Terreau fertile en poésie ici... Ça goûte bon la passion!

    RépondreSupprimer
  4. Nouvelle idylle ou souvenir de poisson?

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de voir tes nouvelles photos à l'accueil. Moi, quand je vous vois, Caroline, Rosalie, toi, Sonia, je me dis que la vie est belle et que la relève est assurée!

    Quelles femmes formidables vous êtes, toute la gang, vous me donnez le goût de retrouver mes 30 ans!!!

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires et n'oubliez pas de me laisser un indice sur votre identité (initiales, surnom, "inside"...)