dimanche 21 avril 2013

Rouyn. (Soupirs).

On a le droit de toute dire icitte
même la vérité
On a le droit de toute faire
même rien
Y'a rien qu'icitte qu'on est ben
- Desjardins-



T'as raison Richard...
Y'a pas un autre endroit au monde où je voudrais vivre, où je voudrais élever mon fils...

Y'a pas un autre endroit au monde où je voudrais me prendre une "poignée" de merises dans le chemin d'chalet, où je voudrais que "ça goûte la mine", où je voudrais payer 850$ pour un vieux 4 et demi pas rénové avec vue sur la Noranda...

Y'a pas un autre endroit au monde où je voudrais me la couler douce sur une terrasse qui m'a vue devenir adulte, où je voudrais me sentir vieille dans le bar de la dernière chance, où je voudrais me coucher aux petites heures 4 jours d'affilée dans un festival qui me rend fière d'être Abitibienne...

Y'a pas un autre endroit au monde où je voudrais voir la neige au mois de mai et en entendre parler à toutes les sauces, où je voudrais enseigner dans mes souvenirs d'enfance, où je voudrais que le gars du dépanneur m'appelle par mon prénom...

Mais des fois, je prendrais de grandes vacances ailleurs qu'icitte pour m'en souvenir. Suis-je la seule?

J'aimerais avoir le privilège de présenter ma "date" à mes amies sans me faire dire dans le creux de l'oreille "Je le fréquentais le mois passé, pis c'est moi qui l'a flushé".

J'aimerais être moins dépendante du prix des métaux et donc, avoir la possibilité de m'acheter autre chose qu'une "shed" à 300 000$ pour y habiter.

J'aimerais arrêter d'osciller entre mon parka, mon "coat" de jeans et mon bikini dans la même semaine.

J'aimerais faire mon épicerie en jogging/pas maquillée/échevelée en étant certaine de ne PAS rencontrer quelqu'un que je connais dans le rayon des surgelés

J'aimerais avoir d'autres choix que La Senza ou Walmart quand vient le temps de m'acheter une brassière.

J'aimerais aller danser le vendredi soir sans connaître par coeur la "playlist" du DJ.

Des détails me direz vous... vous avez raison. C'est une toute petite écoeurantite-tite-tite de ce grand village qui a les défauts de ses qualités.
Mais malgré tout, je t'aime d'être aussi Rouyn, Loin-Noranda...

4 commentaires:

  1. Les racines c'est important, on les transportent partout ou on va, c'est bon d'avoir une appartenance :) ce qui permet aussi d'apprécier aller voir ailleurs si on y est surtout quand on a un printemps qui veut pas arriver (soupirs...) ;)
    Beau texte encore une fois, t'es booonnne xxx

    RépondreSupprimer
  2. Complètement fou le texte! J'adore :) Ca fait 8 ans que je suis parti mais 26 ans de vie à Rouyn ca ne s'oubli pas!

    Je suis bien ici mais parfois j'aimerais pouvoir y retourner quand bon me semble... (sans être obligé de me taper 6 heures de route)

    Jess

    RépondreSupprimer
  3. Excellent ce texte. Bravo !

    Moi, j'y habite toujours et j'en suis toujours fière.

    Quelques sauts vers d'autres cieux me font du bien, par contre le

    retour chez-moi est un vrai bonheur ! /mm

    RépondreSupprimer
  4. Je partage d'autant que j'ai toujours vécu ici les beaux comme les mauvais jours.

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires et n'oubliez pas de me laisser un indice sur votre identité (initiales, surnom, "inside"...)