vendredi 17 mai 2013

Chasse à vide

J'ai l'esprit plein et le corps vide
de tout ce qui se peut passé minuit...
J'aurais envie que tu me dises maintenant,
tout de suite,
toujours,
jamais jamais.

Une caresse lasse, un verre de trop,
c'est quoi ma vie quand t'es pas là?
Je ferme les yeux, je suis ailleurs
Haïti
Venise
Non...
Rouyn-Noranda.

Tes mains sur mes seins qui t'attendaient
un peu comme une proie facile
Ça brûle, j'ai mal, va-t-en d'ici
Encore, encore
Prends-moi pour cible.

Dans mes envies
de te faire mal
de te faire l'amour
de te blesser
Y'aura toujours une étincelle
qui dans mon nid, te fera briller.


6 commentaires:

  1. Je tombe là dessus aux petites heures...
    C'est beau, je te comprends.
    x

    RépondreSupprimer
  2. Wow,
    beau blog, vraiment. Honnête et cru.

    RépondreSupprimer
  3. Tu barbouilles si bien!

    RépondreSupprimer
  4. ... Touché!
    À quand ta colonne dans un journal??? Tu y as ta place.

    RépondreSupprimer
  5. Ca t'arrives de penser encore au ><)))o> ?

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires et n'oubliez pas de me laisser un indice sur votre identité (initiales, surnom, "inside"...)