vendredi 9 août 2013

Lettre à mon fils pour son anniversaire




À l'aube de tes huit ans, tu ne cesses de me ramener en moi. Non pas À moi, par égocentrisme, mais bien EN moi, par découverte. Je me sens riche de tout ce ressenti, de ce trésor que tu m'offres parce que tu es comme tu es.

J'apprends.

À grands cris de "encore", "yogourt" et "de l'eau", tu communiques d'une façon toute particulière. Ces trois mots que tu connais et que tu maîtrises fièrement, tu les répètes à tout vent... Ces trois mots sont les plus doux que j'ai entendus depuis longtemps. En plus de te permettre d'aller vers l'autre, ils me prouvent que ton désir de communiquer est bien présent. Cette semaine, pour la première fois, tu es allé chercher tes souliers lorsque je te l'ai demandé. Tu m'as comprise. Nous avons parlé le même langage, toi et moi.

J'apprends à entrer en contact différemment.

Ces jours-ci, tu aimes me regarder danser. Je crois que mes pieds qui bougent et suivent le rythme te fascinent. À la télévision, les films comme "Flashdanse" te rendent heureux. Le nez collé sur l'écran, tu fais l'oiseau et ris aux éclats. Je m'arrête et t'observe, me souviens de toi à l'âge de deux ans alors que tu étais emprisonné dans un corps maladroit et douloureux. De te voir voler en sautillant aujourd'hui me rend si fière de toi.

J'apprends la persévérance.

Dernièrement, quelqu'un est entré dans ma vie. Dans notre maison. J'étais inquiète de tes réactions... Tu es, depuis cinq ans, "l'homme de ma vie" et c'est avec toi que j'écoute un film le samedi soir, collé l'un sur l'autre. Et toi, tout naturellement, tu as permis à Étienne de percer ta bulle, tu lui as fait une place dans nos vies et par le fait même, m'as fait réaliser que mes appréhensions sont en liens avec mes peurs à moi, et non les tiennes.

J'apprends le bonheur sans remords.

Tu sais mon lion d'amour, nos vies sont remplies de menus détails qui font d'elles des vies d'exception. Le bruit de tes petits pieds maladroits lorsque tu te lèves le matin, ta main qui dirige la mienne lorsque je te fais des chatouilles, ta joue que tu tends avec un sourire lorsque je t'embrasse, le bonheur qui déborde du bain à tous les soirs, tes yeux qui cachent un "je ne sais quoi" d'intriguant... Tout cela mon amour, c'est ce qui donne un sens à ma vie...

J'apprends le moment présent.

Cette lettre, même si tu ne la liras jamais, je te la donne pour souligner nos huit années de bonheur, d'apprentissage et d'amour.

Et même dans la tempête, je continuerai de danser pour toi mon lion..

Je t'aime tant

Bonne fête




27 commentaires:

  1. Tu es une femme très inspirante... J'aime beaucoup te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends tellement. Mère aussi de deux enfants différents. Ils m'apprennent chaque jour plus que je ne pourrai jamais leur apprendre. Je sais de «l'intérieur» comme il est souvent difficile de faire le deuil d'un rêve, deuil d'une vie, d'être en phase avec la réalité. Ma réalité ne changera certes pas la tienne mais je voulais que ce soir, tu te sentes un peu moins seule. Bisous

      Supprimer
  2. j adore c est tout ce que l ont vie toutes es tous notre realiter bien exprimer j en ai les larmes au yeux magaly

    RépondreSupprimer
  3. Qu'est-ce que la résilience si ce n'est pas cela?
    Tu es courageuse, même si tu n'aimes pas qu'on te le dise... ben j'te l'dis pareil!

    RépondreSupprimer
  4. Une vraie magicienne des mots... Tu nous fait entrer dans ton coeur avec ces phrases toutes simples, empreintes d'amour. Dernièrement, je vis une émotion, non pas nouvelle, mais je la ressens différemment: c'est l'empathie. C'est probablement la nouvelle mère en moi, étant déjà émotive naturellement, qui explose intérieurement, en rires et en larmes, tous les jours, pour des petits riens. Eliott qui me sourit quand je le chatouille, Théo qui se met à marcher à quatre pattes, Eliott qui laisse Théo lui donner un bisou... Je comprends enfin tout l'amour qui t'habite depuis huit ans, qui de donne la force d'être patiente, compréhensive, et patiente encore. La force incommensurable qui habite un parent, il n'y a qu'une façon de la comprendre, et c'est en étant un parent. Merci de partager tes billets, un baume pour le coeur et pour l'âme... Ge XxX

    RépondreSupprimer
  5. Catherine, tu me fais pleurer... Continue! Karine L.

    RépondreSupprimer
  6. Wow! Comme c'est beau...c'est de loin un des textes les plus touchants que j'ai lu dans ma vie! quel témoignage d'amour inconditionnel envers ton beau Eliott! tu es une inspiration Catherine! :) AB (CSRN)

    RépondreSupprimer
  7. A Éliott, bonne fete mon petit oiseau d'amour, grand papa.
    A ma fille, merci de partager ton bonheur,XX

    RépondreSupprimer
  8. Très beau ce que tu as écris pour Éliott, tout ce chemin parcouru, tout prend son sens quand on le voit aujourd'hui, je suis fière de toi tu est une maman extraordinaire xx (ms)

    RépondreSupprimer
  9. Tu es vraiment très bonne pour mettre en images,tes mots. Je vois tout ce que tu peux vivre en te lisant..
    merci x

    RépondreSupprimer
  10. Wow!!! Je suis toute chavirée.... Si intense, si profond et tellement sincère....

    RépondreSupprimer
  11. Magnifique... Le 9 août, c'est la date de fête de mon frère, décédé il y a deux ans, presque trois. Désormais, je pourrai fêter un p'tit gars plein de vie en ce jour où je suis souvent pleine d'amour triste... Vive la vie!

    RépondreSupprimer
  12. J'adore tes lettres catherine, tu es inspirante... J'ai eu la larme a l'oeil en te lisant... bonne fête a ton fiston (même si je suis en retard!)

    RépondreSupprimer
  13. "mes appréhensions sont en liens avec mes peurs à moi, et non les tiennes."
    Ça me ressemble tellement...
    Et j'essaie de comprendre afin d'évoluer pour aider mon fils...
    Merci !

    RépondreSupprimer
  14. Tres bien exprimé
    Quand ont vie avec la même realiter
    la même vie
    ont comprend beaucoup plus
    Ce qu'ont peut ressentire NOS peur et nos crainte
    Mais ont veut que le meilleur.
    pour cet être qu'ont veut protéger
    Je te comprend car Je le vie tout comme toi

    RépondreSupprimer
  15. Tu as des mots qui traverse nos cœurs de facon incroyable.. Tu ressens les choses avec tant de profondeur.. Bravo de savoir les dires d'une si belle facon... C'est un talent incroyable que tu as... Je suis toute heureuse de te lire et ce n'est qu'un début... Je suis maman d'un enfant autiste il a maintenant 20 ans et je suis fiere de lui... Tu es merveilleuse....

    Sylvie

    RépondreSupprimer
  16. Merci de me permettre d'entrer si près dans votre intimité.
    Je ferme les yeux et je vous aperçois danser et faire des chatouilles à votre p'tit lion d'amour...
    Certes, il ne lira sans doute pas cette lettre mais en a t'il réelement besoin ? Bien humblement, je ne crois pas... car le plus imorpant, il le reçoit quotidiennement... ET je parle ici de votre décharge d'amour à profusion!

    C'est un réel délice pour les yeux et l'âme de vous lire!

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  17. merveilleux.... merci de nous faire partager ca.... amour et gratitude

    RépondreSupprimer
  18. Magnifique témoignage d'amour que le vôtre. Maman d'une enfant "différente" mais unique, j'apprends aussi chaque jour grâce à elle.
    Merci de ce partage ♥

    RépondreSupprimer
  19. Tout simplement beau ! Assis derrière mon écran, je ressens toute l'amour inconditionnel que tu apporte a ton amour d'enfant. Merci beaucoup de nous faire partager c'est petit moment de bonheur, qui font un énorme bien pour notre bien être.

    RépondreSupprimer
  20. Très émouvant de vous lire. Et inspirant. Merci. Catherine

    RépondreSupprimer
  21. Vous avez une façon exceptionnelle et extraordinaire de vous exprimer . J' en suis presque renversée. Joyeux anniversaire Eliott xxx :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://laveritenevouplairapa.my-free.website/book

      Supprimer
  22. Tellement touchant! Merci de vous livrer ainsi, ça nous permet de mieux se comprendre soi-même. Diane

    RépondreSupprimer
  23. http://laveritenevouplairapa.my-free.website/book

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires et n'oubliez pas de me laisser un indice sur votre identité (initiales, surnom, "inside"...)